Remarks by Csaba Kőrösi, President of the 77th session of the General Assembly to Meeting with the Group of Francophone Ambassadors during the Monthly Meeting of the Organisation Internationale de la Francophonie

Must read

FRENCH VERSION ONLY

December 7, 2022

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Chers Collègues,

Je suis ravi et honoré d’adresser aujourd’hui cette auguste instance.

Plus de trois cent millions des constituants de l’ONU sont Francophones. Et vous, les quatre-vingt-huit membres de l’OIF, représentez plus d’un tiers de notre organisation.

Il est indéniable que la langue Française est un vecteur de dialogue absolument phare du système onusien.

Le multilinguisme représente bien plus que la valorisation de la diversité.

Le multilinguisme représente le dialogue des cultures et la culture du dialogue.

La Francophonie œuvre à promouvoir l’échange entre cultures et civilisations, le rapprochement des peuples par leur connaissance mutuelle et le partage de valeurs universelles.

Ces liens que forge la Francophonie servent notre cause commune :

Paix. Solidarité. Coopération. Et développement durable.

La voix de la Francophonie est, au sein de notre organisation, bien plus qu’un atout – c’est une force.

Je m’engage aujourd’hui, en ma capacité de Président de l’Assemblée Générale, d’agir comme vecteur du multilatéralisme, du multilinguisme, et du multiculturalisme, et de toutes les valeurs intrinsèques à la Francophonie.

Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, la soixante-dix-septième session fut entamée, avec vigueur, dans un monde caractérisé par des divisions géopolitiques croissantes et une incertitude manifeste.

Les défis auxquels nous faisons face sont en actuellement en cascade déchainée.  Nous nous trouvons à un tournant décisif.

Ces défis se conjuguent et se renforcent mutuellement – et l’attention mondiale est tournée vers l’ONU.

En tant que Président, mon ambition est d’identifier un nombre de solutions interconnectées, ancrées dans le savoir scientifique, pour répondre aux défis globaux.

Dans le futur proche, quelques opportunités se présenterons lors desquelles nous pourrons concrétiser nos objectifs.

Je pense par exemple à la réunion de haut-niveau pour examiner le Cadre d’action de Sendai et a la conférence sur l’eau qui aura lieu en 2023.

Ce n’est qu’en travaillant ensemble sur les sujets qui nous tiennent à cœur que nous avancerons sur ce qui nous retient.

Je suis impatient de mettre en œuvre de véritables dialogues entre nous et d’identifier les avenues concrètes pour appuyer le travail de l’Assemblée Générale.

Permettez-moi de conclure mes remarques en reprenant les mots de l’honorable Kaïs Saïed, President de la République Tunisienne, lors de la clôture du 18e Sommet de la Francophonie à Djerba:

«il ne s’agit pas ici de confronter les pronoms possessifs mais de mettre l’accent sur un seul : le nôtre.» Ensemble, construisons nôtre avenir.»

Je vous remercie.

About the author

More articles

Latest article